Votre panier
Votre panier
Recherche


Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne

Exo Terra
ZooMed

Namiba Terra
Solar Raptor

NLucky Reptile
Purell

Arcadia
Papo

Hobby
Safari

Repashy

Comment bien chauffer un terrarium ?

La quasi-totalité des animaux que nous maintenons en terrarium sont dis ectothermes c'est-à-dire que leur température corporelle est strictement dépendante de la température de leur environnement. Ainsi en terrarium comme dans la nature, l’animal réalise une thermorégulation comportementale c'est-à-dire qu’au cours de la journée et en fonction de ses besoins, l’animal va se placer alternativement dans une zone chaude ou une zone plus fraîche pour maintenir son corps à une température idéale. Pour chaque espèce on parle de « température moyenne préférée » (TMP) qui est la température à laquelle les fonctions biologiques de l’animal se font de manière optimale. Quand son corps est à une température inférieure à sa TMP l’animal va se placer dans la zone chaude et inversement si sa température est supérieure à sa TMP.

En terrarium il est donc essentiel de recréer un gradient thermique pour que l’animal puisse se thermoréguler correctement. Ainsi les éléments de chauffage doivent être placés de manière à recréer une zone chaude légèrement supérieure à la TMP de l’espèce et une zone froide inférieure à celle-ci.

La Ferme Tropicale - Bien chauffer un terrarium - gradient thermique

Si le chauffage peut être assuré la journée uniquement par les éléments d’éclairage (si la taille du terrarium et les exigences de l’animal le permettent), la nuit il est nécessaire d’utiliser un système de chauffage n’émettant pas de lumière pour respecter le rythme jour/nuit de l’animal. Dans l’idéal il est donc bien de dissocier le système d’éclairage du système de chauffage.

D’une manière générale, les éléments de chauffage n’émettant pas de lumière sont : les cordons chauffants, les tapis chauffants et les lampes céramique. Par mesure de sécurité on doit éviter de mettre ces éléments dans le terrarium pour éviter (1) que le matériel ne soit dégradé et (2) que l’animal ne se blesse.

Le cordon chauffant

Idéalement il sera placé sous le terrarium. ATTENTION : le cordon chauffant ne doit pas être mis en contact avec le verre du terrarium. En effet, la chaleur important et très localisée dégagée par le cordon chauffant peut faire éclater le verre. Le terrarium doit être surélevé pour que le fond du terrarium et le cordon chauffant soient distants d’au moins 5mm. De la même manière il faut éviter que le cordon chauffant ne se croise pour éviter les points de surchauffe. On réalise le gradient thermique du terrarium en faisant serpenter le cordon sous le terrarium de manière plus ou moins serrée comme indiqué sur le schéma suivant :

La Ferme Tropicale - Bien chauffer un terrarium - cordon chauffant

Le tapis chauffant

A la différence des cordons chauffants, le tapis émet une chaleur plus diffuse et peut donc être mis en contact direct avec le verre mais toujours de préférence à l’extérieur du terrarium. Le tapis peut être collé sous le terrarium ou sur une face latérale. Placé sous le terrarium le tapis doit recouvrir environ 1/3 de la surface au sol au maximum pour réaliser une zone chaude.

La lampe céramique

Cette lampe qui émet une chaleur importante sera fixée sur des supports ou réflecteurs munis d’une douille en céramique. Encore plus qu’avec les cordons ou les tapis, les lampes céramiques ne doivent absolument pas être accessibles pour l’animal car le risque de brûlure est très important, particulièrement pour les serpents en quête de chaleur qui peuvent s’enrouler autour. Toujours pour réaliser un gradient thermique, la lampe céramique doit être placée au dessus du terrarium à une extrémité.

La Ferme Tropicale - Bien chauffer un terrarium - lampe céramique

On entend souvent dire que les lampes céramiques assèchent l’atmosphère. En effet, ces lampes souvent de forte puissance (généralement supérieure à 80W) émettent beaucoup de chaleur (tout comme les ampoules à incandescence) ce qui augmente les mouvements de convection de l’air. L’air très chaud à proximité de la lampe, moins dense, va sortir du terrarium entraînant avec lui l’humidité de l’air. Pour limiter ce phénomène il faut éviter d’utiliser un élément de chauffage trop puissant pour le volume du terrarium.

Pour éviter les surchauffes pouvant entraîner des problèmes matériels mais aussi être néfaste pour l’animal, la température de la zone chaude du terrarium devrait systématiquement être régulée par un thermostat contrôlant la mise en marche des éléments de chauffages. Le thermostat est aussi très utile pour effectuer une baisse contrôlée de température nocturne pour les espèces qui le nécessitent.

Conclusion

Le contrôle de la température du jour et de la nuit est un paramètre vitale pour nos animaux, qui doit donc faire l’objet d’une grande attention. Ce système doit être mis en place et controllé bien avant l’arrivée de l’animal dans son terrarium et doit être adaptée aux exigences biologiques et écologiques propres à l’espèce, impliquant une recherche bibliographique préalable.

lftshop © tous droits réservés
Les images et textes de ce site ne sont pas libres de droit et ne peuvent être reproduits sans autorisation explicite.

Consultez les avis client à propos de www.lftshop.com
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site